Bienvenue sur mon site
Bienvenue dans mon univers
surlignage

Collimation - Fabrication d'un oculaire de collimation Cheshire

Afin de régler mon Dobson, j’ai entrepris de me fabriquer mon propre oculaire de collimation en m’inspirant d’autres bricolages trouvés sur le net.

Cet oculaire sera composé en 4 éléments, le corps, l’œillet, le réflecteur et la mire.
Pour le réaliser j’ai utilisé les matériaux suivants :
- Tube PVC Ø32 pour le corps.
- Un capuchon d’oculaire non utilisé pour l’œillet.
- Un couvercle blanc d’un seau pour le réflecteur.
- Du fil de pêche pour la mire.

Après un premier essai infructueux, j’ai réalisé un petit plan que vous trouverez au format PDF sous le lien suivant. (en cliquant sur la miniature).

PDF

Cela m’a permis par projection des vues de mieux définir la forme elliptique du réflecteur et d’en faire un patron, et par la même occasion de réaliser un masque de la coupe à 45° à coller éventuellement sur le tube afin d’avoir un aperçu de la forme.
Attention à l'échelle d'impression lors de l'impression du PDF.
En tout cas voici ce à quoi devrait ressembler notre oculaire de collimation une fois fini :

Ches1    ches2    ches3

J’ai commencé par couper mon tuyau à dimension souhaitée.
Ce n’est pas aussi facile qu’il ne le parait de faire de belles coupes bien droites, j’ai donc utilisé un adhésif de protection fixé autour du tube en tant que guide de découpe.
La coupe à 45°, n’a pas été évidente à réaliser. Je suis passé par 2 solutions, faire le marquage ou utiliser le patron découpé à partir du plan plus haut pour définir la forme de coupe.
Pour le découpage, j’ai utilisé un outils multifonction et une lame un peu plus large que le tube en découpant doucement afin de bien suivre la forme et être le plus à 45° possible.
Une fois fait, j’ai frotté les extrémités du tuyau à plat sur du papier à poncer pour égaliser la coupe.
Puis avec une lime sur le bord du tuyau pour ôter les bavures.
optimisation_eq6-01 optimisation_eq6-01 optimisation_eq6-02

Pour le réflecteur, j’avais commencé par me réaliser un patron à la main, mais la mise au point après découpe du réflecteur étant très fastidieuse, j’ai réalisé le plan plus haut pour pouvoir en tirer un patron. J’ai placé le patron sur mon couvercle et après en voir fait les contours, j’ai découpé mon morceau de plastique à placer dans la fente à 45°. J’ai découpé un peu plus large pour être sûr et j’ai ensuite procédé à plusieurs ajustements pour épouser le mieux possible la forme intérieure du tube.
optimisation_eq6-01 optimisation_eq6-02 optimisation_eq6-01

Ensuite, après en avoir marqué le centre de mon bouchon d’oculaire je l’ai percé à l’aide d’un clou que j’avais fait chauffer au préalable à l’aide d’un briquet. (Attention, le clou chauffe rapidement jusqu’à l’extrémité, prévoir un gant de travail adapté pour le tenir). Nous reprenons notre réflecteur sur lequel il faut faire l’ouverture centrale. Une nouvelle fois, cette étape nécessitera vraisemblablement plusieurs reprises puisqu’une fois placé dans la fente à 45° l’ouverture centrale devra permettre de voir l’intégralité de l’extrémité du tuyau lorsqu’on regarde par le petit trou du bouchon. Une fois tout ceci fait, avant de tout fixer, il nous reste un ajustement à faire sur le corps du Cheshire. Le diamètre de notre tube est de 32 mm alors que le coulant des portes oculaires de nos instruments d’astronomie est de 31,75 mm (1,25’’).
optimisation_eq6-02 optimisation_eq6-01 optimisation_eq6-02

La réduction du diamètre n’étant pas trop importante, j’ai utilisé du papier de verre que j’ai découpé et enroulé autour de mon tube et j’ai frotté jusqu’à ce que j’atteigne la dimension souhaitée et que le diamètre obtenu permette son insertion dans un porte oculaire. Je reconnais que l'aspect final n'est pas forcément super esthétique, mais après tout ce n'est pas l'esthétique que nous cherchons, c'est l'efficacité ! Il nous reste à placer la mire. Pour la placer le plus au centre possible, j’ai posé mon tube sur du papier quadrillé sur lequel j’ai tracé le contour de mon tube. J’ai ensuite tracé mes repères sur ma feuille puis marqué le tube.
optimisation_eq6-01 optimisation_eq6-02 optimisation_eq6-01

À l’aide d’un cutter j’ai fait des encoches sur l’extrémité du tube. Puis j’y ai inséré un premier fil, que j’ai maintenu tendu tandis que je mettais un point de colle (super glue) sur le fil au niveau des fentes (par l’intérieur pour ne pas avoir de débordement sur notre diamètre de 31,75mm). Après quelques secondes j’ai relâché et procédé de la même manière pour le second. J’ai ensuite coupé les fils au ras du tube.
optimisation_eq6-01 optimisation_eq6-01 optimisation_eq6-02

J’ai encore découpé la collerette de mon bouchon d’oculaire qui débordait sur l’ouverture à 45° et enfin, avec la super glue, j’ai collé mon réflecteur dans la fente à 45°. Un petit coup d'œil par l'orifice et voilà le Cheshire du pauvre prêt à collimater.
optimisation_eq6-01 optimisation_eq6-01